Le Parc,
Territoire
Le Parc,
organisme
public
Le Parc,
et ses
partenaires

Le Parc, territoire > Histoire du delta du Rhône > Patrimoine bâti > Cabane traditionnelle

Des roseaux sont cousus par petites gerbes de dix centimètres de diamètre environ, les manons, sur une armature de bois.  La légèreté des matériaux utilisés oblige à tenir fortement compte des contraintes climatiques. Pour donner le moins de prise possible au vent, cabanes et bergeries sont orientées nord-ouest/sud-est et elles se terminent au nord-ouest, face au mistral, en arrondi. Pour un meilleur écoulement de l’eau, les deux versants de leur toiture sont fortement inclinés (45 %). En dehors de ces quelques constantes les cabanes présentent une grande variété : on construit au XIXe siècle aussi bien des murs en pierres, en roseaux nus ou en roseaux enduits de mortier de chaux, des toits terminés ou non par une croix, des murs avec ou sans fenêtre. Elles comportent une ou deux pièces et si elles mesurent en moyenne 4 à 5 mètres de large sur 7 à 8 de long et 3,50 mètres de hauteur, leurs dimensions peuvent être nettement plus importantes. (Courrier du Parc n° 50-51: M.-H. Sibille, nov. 1998).

Retour

Parc naturel régional de Camargue - Mas du Pont de Rousty - 13200 Arles - Tél. 04 90 97 10 82 - info@parc-camargue.fr

Site internet créé par ID-Alizés / Design BDD Communicationi